Septembre 1939, les chars allemands défilent en Pologne. Mars 2008 les chars chinois défilent à Lhassa

"La France et surtout la Grande-Bretagne optèrent pour mettre en oeuvre une politique étrangère d'apaisement, dont l'objectif était de préserver la paix en Europe en faisant des concessions limitées à Allemagne. En Grande-Bretagne, l'opinion publique était plutôt favorable à la révision de certaines dispositions territoriales et militaires du Traité de Versailles. Par ailleurs, ni la Grande-Bretagne ni la France de 1938 n'étaient préparées militairement à conduire une guerre contre l'Allemagne nazie."

Les chinois comme  les allemands, se préparent à démontrer la supériorité de leur civilisation et de leur race au monde entier lors des jeux olympiques, sous la houlette de dirigeants musclés.

L'histoire begayerait-elle ? Si oui, l'Europe adopte le même profil bas, inquiet de porter le badge consensuel de Douillet et de rafraichir nos relations commerciales pourtant complètement déséquilibrées. Déjà les premisses d'une crise économique mondiale, d'une perte de croissance, d'une absence de consommation laissent prévoir l'opportunité d'un conflit pour relancer les richesses ...de certains. Les métaux ont considérablement renchéri.. cela développerait le marché non?