Les germes d'un monde nouveau sont déjà là!

06 mai 2009

Drains ou la fin de la piscine

Journée drainage..remplissage.. La laiterie revient vers la civilisation. les soubassemetns des murs ont été préalablement isolés du dallage.. La perpective des vibrations de la machine qui va  attaquer le reste du batiment impose quelques mesures préventives.

DRAINS3NET

dRAINS_2_NET

DRAINS_NET

Posté par Miekellee à 22:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 mars 2009

crise de 29: un peu de lecture

Je partage avec sous un instant de lecture.... sur les causes de la crise de 29...

http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.manage&bid=74377&returnCode=1

Posté par Miekellee à 19:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Good news : l'économie de l'usage

L'économie de l'usage, c'est l'art de faire payer un même objet plusieurs fois à plusieurs personnes, grace à une location au moment de l'usage au lieu de vendre un produit à un seul consommateur.

Les musées, par rapport à la création d'oeuvres d'art est un type ancien d'économie de l'usage. Les velibs en sont un autre. Les films qu'on télécharge pour un nombre limité de lecture font un tabac en ce moment. l'immobilier partagé aussi.

Cela ouvre des perspectives immenses de création de richesse avec une production d'obets limités. Bonne nouvelle donc. Mais ..il y a un mais.. si la force de travail est moins utilisée pour créer des objets ainsi "usés" ce sont les mêmes travailleurs qu'il faudra payer pour consommer.."de l'usage". A moins qu'il y ait certains qui "créent" pour les autres qui "usent". Nouvelle forme d'esclavage.

L'économie de l'usage ouvre la porte à l'espérance de gains pour tout objet qui y est intégré..le prix de vente est donc très volatile. Le risque economique encore moins maitrisé. Une escalade dans le virtuel.

Le beau, c'est l'économie de l'usage free, comme linux, ou wikipedia. Sa contrepartie est la co-construction avec les usagers...dans le respect de certains codes de déonthologie. Ces outils sont des oeuvres d'individus généreux et créatifs. Ce sont ces nouveaux usages créatifs qui peuvent rendre le monde meilleur et s'opposer à l'enrichissement permanent d'une minorité au dépends des autres.

Urgent! Tous à la co création!

Posté par Miekellee à 19:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Crédules nous? Et si rien n'était vrai

Et si cette crise n'était qu'une invention de plus, une dernière pirouette du capitalisme et des financiers pour faire payer à tous les actifs toxiques emagasinés dans toutes les banques? Et si c'était la dernière invention sordide de nos extraordinaires banquiers créatifs?

Et ça marche! Les journalistes et les ministres emboitent le pas, la crainte d'un effondrement boursier sert d'épouvantail..et tous les états, vous et moi mettent la main à la poche.

Pendant le même temps direz vous, les bourses s'effondrent et tout le monde perd de l'argent. Ca dépend comment sera la distribution au sortir de la crise. En attendant, il y en a - les petits malins qui ont transferé leurs actifs pourris à temps - qui rachetent des concurrents à pas cher. On les en remercie même! Les états leur donne des sous - nos sous- pour continuer à faire marcher la folle machine.

Les petits épargnants, derniers informés sont ruinés. C'est le dernier effet de la pirouette: même ceux qui n'ont pas joué aux actifs pourris payent l'adition. C'est un magnifique coup de poker manteur!

Et le bonus, c'est que profitant de la crise, les groupes dégraissent à tout va, car la nouvelle économie, celle de l'usage et de l'éphémère a besoin de moins de production...

Je trouve cela louche  quand même.... et vous?

Posté par Miekellee à 19:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mars 2009

Cadeau anti crise

Le cadeau anti-crise français  se compose: d'un rouge de bon niveau, d'un camembert au lait cru, d'un saucisson pur porc, d'un pain complet. Il comprend un beret basque en intissé et des points fidélité.

  • 10 points fidélité donnent le droit à un vrai beret basque.
  • 50 points fidélité donnent le droit à des charentaises (les vraies)

On peut l'offrir à ses amis, l'expédier par la poste. On peut l'envoyer par la poste à l'étranger dans les pays qui limitent l'entrée des produits français. On devrait pouvoir le vendre sur ebay. Il coute 20 euros environ.

La France ayant des idées et de la bonne "bouffe", concentrons nous sur ce produit simple à l'export, qui permet de redynamiser des pans entiers de notre économie réelle.

Madame Christine Lagarde, la sauvegarde de l'économie passera par des petites choses sur lesquelles nous les Français sommes compétents et et qui demandent peu d'investissement mais une vraie COM.

Monsieur Sarkozy sera prié de l'offrir à chaqcun de ses hotes officiels devant les caméras du monde entier. Ses ministres feront de même jusqu'à ce que le présent soit incontournable et preuve de savoir-vivre.

Posté par Miekellee à 03:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 mars 2009

Le salut par les jeunes

A l'évdence notre société a besoin d'un sacré coup de balai pour renaitre à plus de justice, à une meilleure répartition des richesses.

D'habitude cela se fait par révolution. Nos jeunes d'aujourd'hui ont moins de conscience politique que leur ainés. Mais ils sont surtout moins prisonniers de nos manières de structurer la société.

Hier un enfant de 5 ans a poignardé sa soeur qui ne voulait pas lui rendre son jeu! Ce geste est lourd de sens. Il n'y a plus de frein au passage a l'acte - tous ces actes banalisés par la Télévision. Et cela change tout. Tous les fondements de la vie collective.

Est-ce l'annonce d'une société violente incontrolées, ou le prélude d'un monde qui n'acceptera plus les injustices, les prédatiosn de tous ordres..

Nos jeunes vont devoir reconstruire un nouvel ordre social... L'effondrement de la consommation de masse est une fénètre propice. espérons qu'ils seront au rendez-vous! "Entre nous de la tyrannie, l'étendard sanglant est levé"

Posté par Miekellee à 03:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2009

La troisème guerre mondiale a commencé

Ni bombardement, ni destructions materielles..Le XXI ème siècle est soft! Rien qu'une destruction brutale de 30% du PIB des pays industrialisés, une évaporation (détrounement) massive des capitaux.. les populations au chomage, pénurie de denrées alimentaires sur de vastes contrées au sol pourtant riche... les usines ferment. les gouvernements  vacillent. Gouverner en temps de guerre est un autre exercice.

Les français qui le peuvent se replient à la campagne. Un terrain, un clapier, un poulailler, un jardin.. on sera mieux là qu'à la ville où le marché noir se développe, bi pâssant les intermédiaires. Les citadins vont à la campagne se ravitaller à prix abordables...

Pas de front, pas d'ennemi. Combattre quoi?

Les français, pragmatiques et débrouillards s'organisent ..Les solidarités, l'échange se développent comme une onde de choc.. les situations un temps privilégiées - dans un empilement couteux de taches prédatrices de la valeur - perdent tout à coup toute valeur. Reste le savoir faire concret: plomberie, electricité, batiment, jardinage.. échange..

Pour nous les anciens qui avons connu l'après guerre avec une offre de produits très réduite à l'essentiel, cela ne sera pas impossible. Pour nos jeunes gatés, abreuvés de produits d'image, cela va être bizarre.

Mais parfois il faut aller au fond de la piscine pour remonter à la surface.

Aspirons un grand bol d'air et préparons notre énergie pour remonter. Le ciel sera plus bleu après. Je vous laisse, mon jardin m'attend..Il fait beau, les oiseaux chantent et la terre est belle.

Posté par Miekellee à 12:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 février 2009

Guadeloupe terre d'apprentissage

Quand les guadeloupéens souligent que le monopole des Bekes sur la distribution, la production et le transport, de tout ce qui se consomme sur l'ile, entraine une dérive des prix, l'état parle de'augmentation de salaires à négocier avec les patrons..

Il ne parle pas d'ouvrir la concurrence ou de limiter les monopole.. ce qu'impose l'europe...en europe!

Ne touchons pas aux familles! Ne touchons pas aux racines du capital.

Nouvel apprentissage après les banques et leurs erreurs..et leurs faillites.

Toujours la Lingua Quintae Republicae, la LQR , l'art du mensongepavé de bonnes intentions,  qui nous fait prendre des vessie pour des lanternes..et ça marche.. les médias entonnent en choeur soumis le chant de la négociation patronale .

L'esclavage consenti par la non compréhension du sens des mots qui vous trompent est l'esclavage moderne. Il se répand comme un nuage derrirèe le capital de la mondialisation..

Le monde compte désormais 6 milliards d'esclaves des mots, d'esclaves de leur ignorance, de leur abetissement par l'image, les médias..l'information manipulée... d'escalves consentants..

C'est pas beau ça! L'impossible révolution..

Peut-etre que les guadeloupéens ont une conscience encore intacte, ou du moins les stigmates de l'esclavage, et qu'ils le reconnaissent sous toutes ses formes. Nous les blancs..nous nous croyons encore libres.. Naifs!

Posté par Miekellee à 19:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

jardinage hors de prix

15 euros 3 kg de semence de patates!5 euros les semaences d'échalottes: le marché du jardinage explose: Economique? On se demande.

2000 euros pour planter 20 arbres fruitiers. Même à 2 euros le kilo de fruit (c'est moins cher au marché) il en faudra du temsp pour les rentabiliser, quand bien même je serai capable de manger 100 kilos de fruits en un an.. si mes arbres voulaient etre généreux! 200 euros par ans d'économisés soit 10 ans pour amortir! je serai presque morte!

Les anglais disent "an aple a day keeps the doctor away".. je vais donc survivre à l'amortissement...

Qaund aux patates...il va etre temps de conserver nos patates germées pour les planter...

On comprend mieux l'interet des firmes comme Monsanto qui déposent les brevets sur le vivant. Quand il faudra leur acheter nos plants, ils tiendront notre vie en main...

C'est demain....

Posté par Miekellee à 19:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]

TVA 5,5% amélioration de l'habitat

TVA 5,5%, un rêve devenu réalité pour les travaux dans la maison, sous certaines conditions. Il yen a 6.

Que cela ne consiste pas en une extension du SHON de plus de 10%,

Que vous destiniez les lieux à l'habitation (non la location ou lieux professionnels)

Jusque là ça va..je suis

Que le gros oeuvre soit  modifié moins de 50% sur les 3 éléments suivants:

  • Fondations
  • Elements hors fondation déterminant la resistance et la rigidité de l'ouvrage
  • Façades

Là je commence à paniquer. une fondation je comprends. Une façade c'est moins évident: en fait c'est tout element plat posé en vertical et qui n'est pas un mur porteur (comme dans les nouvelles constructions en béton ou la façade est posée entre les poutres maitresses.

Mais le calcul des modifications sur les élemetns hors fondation est un moment d'entologie. Si vous modifies les murs porteurs exterieurs à 10% les murs porteurs intérieurs à 0%, les planchers (bois ou béton) à 30%, les éléments obliques (il n'y en a pas 0% de modif?) et 22% de chrpente, combien cela fait-il de modification du gros oeuvre????? hors fondation? La notice des impots 2007 indique qu'on peut évaluer la contribution de chaue element à la tenue de l'ouvrage et ponderer. Ainsi si les murs tiennent le batiment à 50%, la charpente à 20% et les planchers à 30% (hypothèse d'école) on obtient 10*50 + 22*20 +30*30= 18,4% - Mais comment trouver les coefficients sans faire une étude complète du batiment aux éléments finis.. Faut-il prendre les pourcentages obtenus dans les cas de charge les plus pénalisants comme Vent + neige (20 cm) qui renforcent la contribution du toit. Et comment tenir compte des évolutions de rigidité.. Heureusement ma maison est en zone de séisme Zero, sinon je n'étais pas sortie de l'auberge car il s'agit de calculs dynamiques!!!

Que un des éléments du second poeuvre soit refait à moins  de 75%

Au choix

  • Le chauffage
  • l'électricité
  • la plomberie
  • ....
  • les planchers non porteurs...

Panique, c'est quoi un "plancher non porteur.." j'en ai déduit que c'était un plafond sur lequel on ne peut marcher..Donc soit vous décidez de marcher sur vos plafonds et cela devient des planchers porteurs (gros oeuvre) soit vous ne mettez pas de plafond. Attention tout ce qui est plat peut rentrer dans cette catégorie: plafond de cage d'ascenseur.. placards? (je ne sais pas)

Le service de controle des impots, chargé de me dire en fiin de chantier si j'ai bien le droit à la TVA 5.5 ne connait pas la formule magique. Pourtant l'instruction fiscale fait 180 pages!

Et la je flippe!! Comment préparer le budget des travaux si je ne sais pas? Comment vont-ils caculer après, s'ils ne peuvent me donner les modalités de calcul avant.

La mathématicienne que je suis a du mal à adhérer. J'ai interrogé les architectes : Chacun connait quelqu'un qui connait quelqu'un à qui les impots ont reclamé 40 000 euros! et qui n'en n'avait pas le moindre sous! Drame!

Mais le meilleur je l'ai trouvé auprès de ma voisine de train. Architecte. Inquiète des sols en béton que je devais drainer donc creuser, donc modifier, je m'en ouvre à elle... Elle m'annonce avec candeur que les "sols en beton" ne sont pas des "planchers bétons" même si on marche dessus (vous suivez?)  mais des dallages car ils sont posés sur la terre et non pas solidaires des murs!

TOUT va bien. Je vais dormir tranquille. Tous comptes faits, je ne change rien de notable dans ma maison.

Posté par Miekellee à 18:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]